« Pour cette création, nous portons notre intérêt sur la variation possible du degré d’intensité dramatique dont une danse peut-être teintée, le mouvement voyageant sans cesse entre organicité et potentielle narrativité, les mains devenant motifs, les regards bijoux, la peau parure.
En établissant une continuité entre réel et fictif, intérieur et extérieur, abstrait et figuratif, nous abordons les os, les muscles, l’imaginaire, les émotions, le son et la lumière, comme un ensemble d’éléments visibles et invisibles qui interagissent et transforment nos corps comme un paysage, pour faire affleurer différentes strates de sens, des « gestes-ruines », les restes d’une narration très ancienne.
Des éclats de figures s’inscrivent dans nos corps au présent, s’y accrochent, tels des ornements. »

 

Dossier .pdf

 

 

Chorégraphie et interprétation  Anna Massoni et Vania Vaneau
Lumières Angela Massoni
Musique  Denis Mariotte
Aide scénographie  Jordi Galí
Regards extérieurs  Jordi Galí, Vincent Weber, Simone Truong
Production  Arrangement Provisoire
Co-production   Paris Réseau Danse (Atelier de Paris, Théâtre de l’Étoile du Nord, Studio Le Regard du Cygne, Micadanses)
Avec le soutien de  la Fondation Beaumarchais-SACD, Le Pacifique – CDC Grenoble, Le Vivat scène conventionnée (Armentières), Le Point Ephémère (Paris), Micadanses (Paris), L’échangeur – CDC Picardie, Le Gymnase – CDC Roubaix, CCN de Grenoble, Les Subsistances (Lyon), Lieues (Lyon).