120 structures de corps composent ORBES, architectures éphémères qui sont le résultat d’efforts de traction et de compression entre les interprètes, situations d’équilibre choral composées de déséquilibres individuels.
En lien avec son processus de création et à partir des principes d’écriture et de corps à l’œuvre, il existe une base d’atelier qui permet des partages multiples. Tant dans son adresse à des personnes de différents âges et parcours, que par le fait de pouvoir être menés par l’ensemble de l’équipe d’interprètes, ces ateliers se construisent en adéquation avec des contextes et temporalités variés.

Ces ateliers proposent d’explorer les principes simplifiés de ORBES, de manière plus ou moins intense. Après un temps d’échauffement en commun, les participants sont réunis en petits groupes pour créer leurs propres structures d’après des paramètres précis : les relations de lien entre les membres du groupe, les parties du corps qui doivent être en contact entre les personnes en lien et le temps qu’ils devront tenir ensemble la structure une fois celle-ci équilibrée. Ces paramètres sont d’abord déterminés par le hasard : avec des dés chaque groupe découvre les contraintes à partir desquelles il devra composer sa structure. Puis finalement, c’est par une exploration empirique des possibles que les structures se forment.

Nous les accompagnons dans ces différentes phases pour qu’ils trouvent à résoudre les paramètres, génèrent l’équilibre par le déséquilibre, mais aussi pour qu’ils explorent les différentes possibilités de composition pour une même structure et les chemins dans le corps pour les réaliser. En fin d’atelier, les groupes donnent un titre à leurs structures respectives puis se les montrent à tour de rôle. 

Cet atelier peut être proposé en accompagnement de ORBES et se faire à proximité de l’espace de jeu, par exemple dans un jardin public. Il peut également être proposé à des groupes constitués, des enfants aux adultes, et se décliner en plusieurs séances.