« Nous proposons un rituel, afin de définir la transmission, non comme une tentative linéaire,

généalogique pour maintenir, conserver, mais une mission-transe, une mission de mouvements,
de 
déplacements, pour rouvrir l’angle de nos devenirs… »
C. de TOLEDO, Les Potentiels du Temps. Art, vie, politique, Paris, Manuella Éditions, 2016.


Le Pôle Transmission d’Arrangement Provisoire se pense comme un laboratoire de pratiques pédagogiques, de recherche et de production de ressources aussi empirique et participatif que ludique.

Imaginer ainsi ce pôle comme un laboratoire de recherche sur les pratiques de transmission, demande d’interroger la compréhension de nos pratiques vis-à-vis du corps, de l’objet, du vocabulaire utilisé, des personnes avec lesquelles nous partageons ces pratiques et les effets et compétences ou potentialités qu’elles génèrent.

Ce pôle permet d’activer des questionnements sur nos modes d’intervention auprès des participants et de faire émerger de futurs projets, articulant la Recherche à la Pratique. Il s’agira de réfléchir sur les leviers pédagogiques à mettre en œuvre au regard des différents contextes d’intervention et ainsi interroger ensemble et dans le faire la notion de transmission :

Qu’est-ce que transmettre ?
Qu’est-ce que l’on transmet et pourquoi ?
Dans quelles modalités ?

Par la mise en place de ce pôle, nous cherchons à questionner, développer et valoriser des potentialités et des habiletés tant avec les participants aux ateliers et projets, qu’au sein de la compagnie. De fait, les activités du pôle se nourrissent et s’enrichissent des expériences, envies et idées des collaborateurs, interprètes, équipe administrative et technique. Au travers des ateliers, des créations en partage et des temps de recherche, nous essayons ainsi de créer des dispositifs innovants et basés sur nos propres pratiques, qui contribuent à créer un lien direct entre création artistique, réflexion et transmission.